« Mon travail photographique est une mise en abîme du corps absous des contraintes sociales, esthétiques ou morales. Durant les «séances» de prise de vue, j’encourage mes modèles à se libérer de tout apprentissage, de toute éducation, à exprimer leurs «part maudite».

Je m’intéresse à leur enveloppe de chair. La part des désirs qu’elle exprime: violents, inavouables, voire obsènes en fonction du thème que je souhaite explorer. » 


Prouvost Elizabeth Photographe

Elizabeth Prouvost :

 

«Je vais chercher dans le noir ce que l’on voit quand on regarde vraiment»



Agathe Gaillard (*) :

 

«  Il faut regarder les photographies d’Elizabeth Prouvost comme un conte de fées. Dans ces contes on trouve le meilleur et le pire de la condition humaine. Pour Elizabeth Prouvost la vie est comparable au radeau de la méduse où nous sommes jetés, avec nos désirs, nos peurs, nos mauvais chemins et nos espoirs de rédemption. Il est facile et même quelquefois tentant de plonger dans l’enfer, mais un enfer, celui qu’elle nous propose, qu’on pourrait dire humain, qui ne fait pas vraiment peur parce que nous nous y reconnaissons. Ses modèles sont des gens ordinaires, désireux d’assumer cette envie de laisser leur corps s’exprimer. Et à partir de cette acceptation, tous les corps disent quelque chose de véridique et de violent. C ‘est l’énergie de ces corps, vivants, qui agit et qu’Elizabeth enregistre. » 

 

(*) Agathe Gaillard est la fondatrice, en 1975, de la première galerie française consacrée uniquement à l'art de la photographie.  🙎‍♀️


Représentant en Italie :

Galerie « Fine Art Italia »   ➤

Fine Art Italia Prouvost Elizabeth Photographe


Représentant en Allemagne :

Galerie « Till Richter Museum »   ➤

Till Richter Museum Prouvost Elizabeth Photographe